D'hier à demain...

 

 

Regards sur hier

 

Sans revenir sur toute l’histoire de cette association qui existe depuis 1976, on peut d’ores et déjà affirmer que le Crabe est une « institution » ! Il est important de rappeler notre héritage pour comprendre d’où on vient.

Force est de constater que nos prédécesseurs ont placé la barre bien haut : création du label Ecocert, expériences pionnières de radio libre, études sur les outils de santé publique, les écoles rurales, exposition des œuvres du peintre Somville, lancement des coopératives Floreco et Agricovert, formation de générations de maraîchers, attention à des milliers de personnes maltraitées par les aléas de la vie.

Si le nom de Crabe fait parfois sourire, il signifiait en 1976 : « Coopération, Recherche, Animation Brabant Wallon de l’Est ».

 

Vision d’aujourd’hui

 

Initiateur de changement, acteur de la transition écologique, maillon de la chaine de solidarité, le Crabe garde son histoire dans les veines et est reconnu comme tel.

Devenu aujourd’hui expert de la formation en métiers verts et surtout connu pour le maraichage biologique, il se veut encore et toujours vecteur d’un développement durable de la société. Il agit tous les jours, avec toute la motivation et l’énergie de son équipe, l’implication de son CA, avec ses partenaires, pour une plus grande justice sociale et environnementale.

Par notre action, nous voulons contribuer à nourrir les aspirations à ce monde et les pratiques qui le construisent.

 

Projets pour demain

 

Notre projet pour les années à venir va être précisé par une réflexion stratégique, portée par nos instances et par l'équipe mais ouverte aux partenaires et citoyens. Ce projet s’articulera autour de quelques clés :

  • Cohérence et interaction des approches sociale et environnementale
  • Interaction de la production de légumes et de la transformation : développement de jardins didactiques, d’un foyer disposant d’une cuisine, ...
  • Interaction des trois pôles/métiers : formation, animation citoyenne, recherche-action
  • Développement de l’accompagnement, dans leur installation, des stagiaires sortants : accès à la terre, mise en réseau, mutualisation…
  • Consolidation de la structure : participation, formation, procédures, augmentation des recettes propres.